Quel est le prix d’une fenêtre ?

Le prix des fenêtres n’est jamais 100% fixe. Il existe de multiples modèles différents dont les prix sont extrêmement variables. Deux modèles complètement différents peuvent valoir le même prix tandis que deux modèles identiques ne posséderont pas le même tarif. La différence se situe principalement au niveau du matériau utilisé, de type d’ouverture ou des dimensions choisies.

On estime ainsi une fenêtre en PVC à deux vantaux de 100 centimètres de large et de haut et à ouverture standard à 472 euros, contre 619 euros pour un modèle en bois et 994 euros pour un modèle en aluminium. Cependant, ces prix peuvent évoluer selon la qualité du produit. Des fenêtres « low cost » coûteront bien moins cher mais sont moins représentatives du marché.

Pensez aussi que le prix de la pose diffère selon le professionnel choisi ou le type de pose (en rénovation ou à neuf) et qu’une fenêtre sur mesure coûtera forcément plus cher. L’augmentation se situe entre 20 et 45% selon les spécificités choisies et le matériau demandé.

Pourquoi est-il important de bien choisir sa fenêtre ?

On ne peut pas imaginer une maison sans fenêtres. Ce sont des éléments essentiels dans une habitation et pour ainsi dire indispensables. Elles permettent de créer une ouverture et d’éclairer au mieux vos pièces tout en vous isolant de l’extérieur, sur lequel vous avez désormais un point de vue. Vous aurez ainsi droit à une habitation à l’esthétique soignée tout en étant isolé et protégé face aux intrusions non désirées. De plus, grâce aux multiples choix d’ouverture, de matériaux, de vitrages et de dimensions, vous trouverez forcément la fenêtre qui vous conviendra et qui offrira des performances optimales dans tous les domaines.

Une fenêtre mal choisie, c’est une fenêtre à l’esthétique discutable, à la résistance limitée et à l’isolation insuffisante. Et chaque maison a besoin de ses propres fenêtres.

Quelles sont les matériaux utilisés pour les fenêtres ?

On utilise généralement trois matériaux différents pour les fenêtres, chacun avec ses avantages et ses limites. La majorité des constructeurs utilisent le PVC, réputé pour son excellent rapport qualité-prix et son isolation. De plus, la fenêtre en PVC est très facile à installer et à entretenir. Cependant, elle est moins esthétique que les deux autres fenêtres et le PVC digère mal les grandes dimensions.

Dans ce cas, vous pourriez préférer la fenêtre en aluminium. Ce matériau est particulièrement léger et fin, en plus d’être grandement personnalisable. On ne pourra donc pas reprocher son look ! Cette fenêtre est aussi très simple à entretenir mais son isolation reste plus faible qu’avec une fenêtre en PVC, même si l’adoption du rupture de pont thermique corrige en partie ce défaut.

Il reste alors la fenêtre en bois. Là aussi, l’esthétique est particulièrement soignée grâce au côté chaleureux et noble du matériau. C’est aussi un matériau solide et isolant, qui peut être peint de différentes manières. En revanche, contrairement aux deux autres matériaux, il nécessite un entretien plus poussé, bien que cela dépende de l’essence de bois choisie.

Quels sont les différents types d’ouvertures de fenêtre ?

Quand on pense à la fenêtre, on pense généralement au modèle classique, à l’ouverture battante « à la française », nommé ainsi pour se différencier de l’ouverture anglaise. Chez nous, les vantaux s’ouvrent vers l’intérieur, tandis qu’en Angleterre, les vantaux s’ouvrent vers l’extérieur. C’est une ouverture toujours aussi répandue mais qui peut empiéter sur l’espace de la pièce.

C’est pourquoi d’autres ouvertures se sont généralisées, telle que l’ouverture à soufflet. Contrairement à une ouverture classique ou l’ouverture est crée par les vantaux pivotant sur un axe vertical, ici le vantail crée l’ouverture grâce à un axe horizontal. Si l’ouverture n’est pas complète, elle permet une aération et une économie de place. L’ouverture oscillo-battante permet elle de combiner les avantages des deux ouvertures et est ainsi plus polyvalente, en étant adaptée pour de nombreuses pièces. Elle coûte cela dit plus cher.

L’ouverture coulissante plaît également pour son côté pratique et esthétique. Ici, les vantaux glissent sur un rail et créent l’ouverture en se déplaçant latéralement contre le mur. Il est même possible de faire disparaître les vantaux avec une ouverture à galandage, où le vantail passe dans la cloison du mur. Ce qui nécessite plus de travaux.

Quels conseils peut-on donner sur les fenêtres ?

Choisissez votre fenêtre selon vos besoins, vos désirs et votre budget. La meilleure fenêtre reste celle qui s’adapte le mieux à votre situation. Préparez donc bien votre projet en réfléchissant aux dimensions, à l’ouverture ou au matériau. Dans le cas d’une fenêtre en bois, choisissez la bonne essence et entretenez votre fenêtre en conséquence, sous peine de la voir se dégrader plus rapidement. Dans le cas d’une fenêtre en aluminium, privilégiez les modèles avec rupture de pont thermique pour une meilleure isolation. Enfin, ne prenez pas de fenêtre en PVC si vous souhaitez de grandes dimensions ou si votre installation nécessite une grande taille pour votre fenêtre.

Enfin, dans tous les cas de figure, quelque soit le modèle de votre fenêtre, faites-la installer par un professionnel. La pose d’une fenêtre nécessite un minimum de compétences et d’expérience en bricolage et une mauvaise pose peut se retourner contre vous. La fenêtre peut mal s’ouvrir, être moins isolante, moins résistante et se dégrader plus vite. Avec un professionnel, vous aurez la garantie d’un travail bien fait et d’une fenêtre performante et efficace. Pensez également qu’une pose en rénovation vous donne accès à la TVA réduite à 5,5%, là où pour une pose à neuf, elle est fixée à 20%.

Combien coûte votre fenêtre ?

Demandez des devis